Acte I - Scène VIII



(MARGOT PUIS FOLLENTIN, PUIS CATHERINE DE MÉDICIS ET CHARLES IX)

MARGOT
Allons ! n'y pensons plus !… Cher Follentin ! Si Dieu m'écoute, je te reverrai !

FOLLENTIN(rentrant, vivement)
. Ah ! mon Dieu ! Ah ! mon Dieu !

MARGOT
Déjà !

FOLLENTIN
Voilà Catherine et Charles !

MARGOT
Qui ça !

FOLLENTIN
Catherine de Médicis et Charles IX ! Ils viennent de ce côté !… Tenez, écoutez plutôt !…(musique à l'orchestre)
. On retrémole !

MARGOT
La reine-mère, et le Roi ! Mon Dieu

FOLLENTIN
Quel nouveau danger nous menace !

MARGOT
Que diront-ils s'ils ne voient pas le roi de Navarre chez sa femme la nuit de ses noces ?… Si, à sa place ; ils trouvent un étranger.

FOLLENTIN
Aïe ! aïe ! aïe ! aïe ! aïe ! aïe !

MARGOT
Quelle idée !… Vous, allez sauver le roi de Navarre

FOLLENTIN(effrayé.)
Moi ? Il va falloir se battre ?

MARGOT
Non !

FOLLENTIN
Alors, je veux bien !

MARGOT
Entrez dans mon lit.

FOLLENTIN
Moi ?

MARGOT
Collez-vous la tête contre le mur ! et quoi qu'on fasse, quoi qu'on dise, ne bougez pas et dormez ! …

FOLLENTIN
Mais j'ai mes bottines !

MARGOT
Oh ! nous avons bien le temps de nous occuper de ces bagatelles. Allez !

FOLLENTIN
Ah !… bon ! (Il se couche dans le lit.)

MARGOT
Poussez-vous, faites-moi une petite place !

FOLLENTIN
Ah ! alors, vous aussi ?

MARGOT
Mais oui, mais oui ! puisque vous êtes le Roi de Navarre ! (Elle se couche à côté de lui dans la partie la plus proche du public.)

FOLLENTIN
Eh bien ! on m'aurait dit ce matin que je coucherais avec la Reine Margot !…

MARGOT
C'est bon ! (Elle ferme les rideaux du lit. La porte de l'escalier dérobé s'ouvre, quatre gentilshommes paraissent, laissent passer Catherine de Médicis et Charles IX et se rangent près de la porte.)

CATHERINE
Pas de bruit ! Venez, mon fils ! (aux gentilshommes.)
Vous, Messieurs, gardez cette porte ! (Les gentilshommes s'inclinent et sortent.)

CHARLES IX
Qu'est-ce encore, ma mère ? Quelle trame nouvelle contre ce pauvre Henriot ? Je vous ai déjà dit que je ne pouvais oublier que par son mariage avec une fille de France, il est devenu mon beau- frère.

CATHERINE
Oui ! mais s'il ne l'était pas !

CHARLES IX
Vous dites ?

CATHERINE
Si je vous donnais la preuve que ce roitelet, la nuit même de ses noces, a déserté la couche nuptiale ?

CHARLES IX
Mordi, Madame !… si cela était !

CATHERINE(l'entraînant vers le lit.)
Venez donc, mon fils !

MARGOT(sautant à bas du lit. )
Qui est là ?… Vous, Madame ! Vous, mon frère !

CATHERINE
Margot, mon enfant ! ma fille ! Nous venons d'apprendre l'affront qui vient d'être fait en ta personne à la famille de France !

MARGOT
De quel affront parlez-vous, ma mère ?

CHARLES IX
Ah ! mordi ! Si la chose est vraie !… (Il frappe du poing sur un meuble.)

MARGOT
Plus bas, mon frère !… Vous allez éveiller le roi de Navarre.

CATHERINE
Le roi de Navarre ?

MARGOT
Tenez ! Voyez plutôt comme il repose. (Elle tire le rideau du lit. On voit le dos et le derrière de la tête de Follentin couché. Catherine et Charles se regardent.)

MARGOT
Vous ne pouvez voir son profil, car il est tourné du côté de la ruelle, mais sa nuque, sa chevelure aux boucles soyeuses, la blancheur de son cou, ne les reconnaissez-vous pas ?

CHARLES IX
Oui ! Oui !

CATHERINE(à part.)
Est-ce que je rêve ?

CHARLES IX
C'est étrange ! Il me paraît plus gras que dans le jour !

MARGOT
Chut ! C'est parce qu'il dort ! Le pauvre aimé est tout gonflé de sommeil ! (ronflement de Follentin.)
Tenez, entendez-le comme il respire !

CHARLES IX
Il ronfle !

MARGOT
Oui. Eh bien ! dans ces ronflements, si vous les écoutez bien,… ne retrouvez-vous pas son accent béarnais ?

CHARLES IX
Peut-être !… oui !… oui !

MARGOT
Mais je vous demande pardon, ma mère, et à vous aussi, mon frère, vous étiez venus pour me parler. Qu'aviez-vous à me dire ?

CATHERINE
Rien !

MARGOT
Rien !

CATHERINE
Recouchez-vous donc, ma fille,… que nous ne fassions pas tort à votre cher Henriot d'instants qui lui appartiennent. (Margot fait la révérence et se recouche. Les rideaux retombent.)

CHARLES IX(à mi-voix.)
Eh ! Que me disiez-vous, ma mère ?

CATHERINE
Ah ! Je n'y comprends rien : je ne sais qui se joue de moi, de ma police ou de ma fille. (Quatuor.)

Autres textes de Georges Feydeau

Un fil à la patte

"Un fil à la patte" est une comédie en trois actes de Georges Feydeau. Elle raconte l'histoire de Fernand de Bois d'Enghien, un homme qui souhaite rompre avec sa maîtresse,...

Un bain de ménage

"Un bain de ménage" est une pièce en un acte de Georges Feydeau. Elle se déroule dans un vestibule où une baignoire est installée. La pièce commence avec Adélaïde, la...

Tailleur pour dames

(Au lever du rideau, la scène est vide.)(Il fait à peine jour. Étienne entre par la porte de droite, deuxième plan.)(Il tient un balai, un plumeau, une serviette, tout ce...

Séance de nuit

(JOSEPH PUIS RIGOLIN ET EMILIE BAMBOCHE Au lever du rideau, Joseph achève de mettre le couvert. Par la porte du fond, qui est entr'ouverte, et donne sur le hall où...

Par la fenêtre

Un salon élégant. Au fond, une porte donnant sur un vestibule : à gauche, premier plan, une fenêtre ; — à droite, second plan, une cheminée, surmontée d'une glace ; ...

TextesLibres.fr

Bienvenue sur notre site, qui propose une vaste sélection de textes de littérature française libres de droit et gratuits. Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos lecteurs l'accès à des œuvres littéraires importantes et intéressantes sans aucun coût.

Sur notre site, vous trouverez des œuvres de grands écrivains français, allant de la littérature classique à la littérature contemporaine. Nous avons des romans, des poèmes, des pièces de théâtre, des essais et bien plus encore. Nous avons également des textes dans divers genres, y compris la science-fiction, la fantasy, le drame et le suspense.

Nous sommes convaincus que la littérature est une source de savoir et de plaisir pour tous, et nous sommes heureux de pouvoir offrir un accès gratuit à ces œuvres. Nous espérons que vous apprécierez la littérature française que nous proposons sur notre site, et nous vous invitons à découvrir les textes qui s'y trouvent.


Les auteurs


Les catégories

TextesLibres.fr

Médiawix © 2024