Acte II - Scène III



(FOLLENTIN CARTOUCHE, MANDRIN)

CARTOUCHE
Mais nous ne pouvons pas rester ici !…

TOUS
Non ! (Ils enlèvent leurs chaînes.)

MANDRIN
Si demain, au petit jour, nous sommes encore là,… c'en est fait de nous !

FOLLENTIN
Et moi, je me connais. Quand on me fait faire quelque chose de trop bon matin, ça me fiche à bas pour toute la journée !

CARTOUCHE
Aussi faut-il fuir ! .

TOUS
Fuyons !

MANDRIN
Mais comment ? (Ils se mettent tous à tourner dans tous les sens comme des souris dans une souricière.)

FOLLENTIN
Oui ! Eh bien ! nous n'avançons pas. Je crois qu'il vaut mieux chercher le moyen avant.

TOUS
Cherchons !

FOLLENTIN
Ce qui me paraît le plus naturel, c'est la fenêtre.

MANDRIN
Mais les barreaux !

FOLLENTIN
Ah, oui ! sacrés barreaux !… (Allant secouer les barreaux qui lui restent dans les mains.)
Ah ! ils ne tiennent pas !

TOUS
Ah !

FOLLENTIN
Sauvés, nous sommes sauvés !

MANDRIN
Comment, sauvés ! mais c'est à trente-cinq mètres du sol !

FOLLENTIN
C'est vrai ! mais enfin, c'est déjà quelque chose, nous savons qu'on peut sortir par là !

CARTOUCHE
En se cassant le cou !

FOLLENTIN
Oui, mais enfin, c'est déjà quelque chose ! Maintenant, ce qu'il faut trouver, c'est justement le moyen de ne pas se casser le cou !… Eh bien ! en attachant des rideaux, les uns aux autres, sur une longueur de 35 mètres !…

MANDRIN
Oui, mais nous n'avons pas de rideaux !

FOLLENTIN
Oui, mais nous savons que si nous en avions, c'est déjà quelque chose ! Attendez donc !… J'ai une idée !… nos chemises, nos vêtements, en les effilant… et en les tressant après, nous faisons une corde.

CARTOUCHE
Mais il faudra quinze ans !

FOLLENTIN
Quinze ans !… oui, oui !… En effet ! d'ici demain matin, nous ne trouverons jamais les 15 années nécessaires. Mais alors, j'ai trouvé !…

TOUS
Quoi ?

FOLLENTIN
Mandrin sort le premier et se suspend par les mains au rebord de la fenêtre, vous, Cartouche, vous descendez le long de Mandrin, et vous vous accrochez à ses pieds. Moi je descends le long de Mandrin et puis le long de vous, et je m'accroche à vos pieds !

MANDRIN
Oui, mais ça ne fera jamais trente-cinq mètres !

FOLLENTIN
Oui !… mais c'est déjà quelque chose !… Et puis alors,… attendez !… Mandrin, lui, qui n'a plus rien à faire là-haut, descend le long de vous et le long de moi…

CARTOUCHE
Mais pour cela, il lâche la fenêtre !…

FOLLENTIN
Naturellement !

MANDRIN
Mais alors, nous dégringolons tous les trois !

FOLLENTIN
C'est vrai !… Je n'y avais pas pensé ! Mon Dieu ! tout de même, si au lieu de trois nous avions été cinq !… Ça allait tout seul !

TOUS ( s'arrachant les cheveux.)
Ah ! non ! Ah ! non ! Il faut trouver !… Il faut trouver !… (On entend les verrous de la porte.)

TOUS
Le geôlier ! le geôlier !… (Affolement général.)
A nos chaînes !… non, pas par là !… Ah ! les barreaux ! Dans l'enchevêtrement de la débandade ; ( ils sont allés s'enchaîner chacun à une place différente de celle qui leur était respectivement affectée. Ils sont à peine assis que la porte s'ouvre et Bienencourt paraît.)

Autres textes de Georges Feydeau

Un fil à la patte

"Un fil à la patte" est une comédie en trois actes de Georges Feydeau. Elle raconte l'histoire de Fernand de Bois d'Enghien, un homme qui souhaite rompre avec sa maîtresse,...

Un bain de ménage

"Un bain de ménage" est une pièce en un acte de Georges Feydeau. Elle se déroule dans un vestibule où une baignoire est installée. La pièce commence avec Adélaïde, la...

Tailleur pour dames

(Au lever du rideau, la scène est vide.)(Il fait à peine jour. Étienne entre par la porte de droite, deuxième plan.)(Il tient un balai, un plumeau, une serviette, tout ce...

Séance de nuit

(JOSEPH PUIS RIGOLIN ET EMILIE BAMBOCHE Au lever du rideau, Joseph achève de mettre le couvert. Par la porte du fond, qui est entr'ouverte, et donne sur le hall où...

Par la fenêtre

Un salon élégant. Au fond, une porte donnant sur un vestibule : à gauche, premier plan, une fenêtre ; — à droite, second plan, une cheminée, surmontée d'une glace ; ...

TextesLibres.fr

Bienvenue sur notre site, qui propose une vaste sélection de textes de littérature française libres de droit et gratuits. Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos lecteurs l'accès à des œuvres littéraires importantes et intéressantes sans aucun coût.

Sur notre site, vous trouverez des œuvres de grands écrivains français, allant de la littérature classique à la littérature contemporaine. Nous avons des romans, des poèmes, des pièces de théâtre, des essais et bien plus encore. Nous avons également des textes dans divers genres, y compris la science-fiction, la fantasy, le drame et le suspense.

Nous sommes convaincus que la littérature est une source de savoir et de plaisir pour tous, et nous sommes heureux de pouvoir offrir un accès gratuit à ces œuvres. Nous espérons que vous apprécierez la littérature française que nous proposons sur notre site, et nous vous invitons à découvrir les textes qui s'y trouvent.


Les auteurs


Les catégories

TextesLibres.fr

Médiawix © 2024