Scène XVII



(Boriquet, Justin, puis Valencourt et Emilienne, puis Francine)


Justin
Parfait ! C'est très bien ! Je n'ai pas perdu une parole ! Et maintenant le docteur va venir… Boriquet sais-tu ce que tu es !

Boriquet
Non !

Justin
Tu es un singe au milieu des forêts d'Amérique ! N'est-ce pas que tu es un singe ?

Boriquet
Oui ! oui !
(Il fait claquer sa langue comme un singe, avec des mouvements simiesques.)


Justin
Parfait… (Voyant entrer Valencourt suivi d'Emilienne.)
Le beau-père, tout va bien !
(Il remonte un peu et se tient au fond de la scène.)


Emilienne (suivant son père d'une voix suppliante)
Oh ! papa ! papa !

Valencourt
Laisse, Emilienne ! (A Boriquet qui, pendant tout ce qui précède, a fait une mimique de singe, mais peu exubérante.)
Ah ! çà, Monsieur, que me dit ma fille ?
(A ce moment, Boriquet fait un bond qu'il accompagne de claquements de langue et de gestes de singe.)


Valencourt et Emilienne
Hein ?

Valencourt (pendant que Boriquet fait une course folle dans la chambre, sautant sur les meubles, etc)
Qu'est-ce qu'il a ?

Justin (simulant l'inquiétude)
Ah ! je ne sais pas, Monsieur… Je viens de trouver Monsieur comme ça…

Valencourt
Mais c'est un accès de fièvre chaude, vite, allez chercher sa soeur…

Justin
J'y cours… (A part.)
Attends un peu, la sœur !
(Il se précipite à gauche.)


Emilienne
C'est affreux !

Valencourt (voyant Boriquet, qui est tranquille en train de se chercher les puces comme un singe et de les manger après)
Voyons, Boriquet, mon ami, revenez à vous. (Boriquet saisit Valencourt par le cou, l'enlace d'un bras, et l'épouille de sa main libre.)
Voulez-vous me laisser ?

Emilienne
Ah ! papa ! papa !

Valencourt (qui s'est dégagé des bras de Boriquet, à Emilienne)
Ne crie donc pas ! (Voyant Justin qui revient.)
Eh ! bien, Mademoiselle Francine ?

Justin
Elle arrive !

Valencourt
Mais qu'elle vienne ! (Allant à sa rencontre.)
Mademoiselle ! Mademoiselle !

Justin (au public, au milieu)
A elle, je lui ai suggéré qu'elle était Carmen et qu'elle devait danser la cachucha !… Nous allons voir !

Valencourt (revenant le premier)
Venez, Mademoiselle, venez !

Francine
Ollé, la Carmencita… Olla podrida… torero !… la salada !…

Valencourt
Hein ?

Francine (chantant, en dansant la cachucha)
Tra la la la la la la la la la ! Ollé !

Valencourt
Elle aussi !
(Emilienne, effrayée, s'est réfugiée dans les bras de son père. Ils occupent le milieu de la scène, un peu au fond.)


Francine
Tra la la la la…
(Les chants continuent, tandis que Boriquet assis sur la table de gauche imite le son de la guitare, en faisant des grimaces, comme les singes automates qui sont sur certaines orgues.)


Valencourt
Oh ! mais c'est une famille de fous ! Viens Emilienne, tu ne peux pas entrer dans cette famille-là.
(Ils sortent par le fond, tandis que Francine chante et danse avec furia, et que Boriquet, saisissant tous les papiers qui sont sur la table de droite, les leur lance à la tête.)


Justin (triomphant)
Hurrah ! j'ai remporté la victoire ! (A Francine et Boriquet, qui se sont rapprochés.)
Allons, assez, vous autres ! (Ils se calment.)
Asseyez-vous ! toi là ! toi là ! (Ils prennent chacun le siège indiqué. Il place dans la fourchette de Boriquet un morceau de poulet et dans celle de Francine de la salade.)
Et maintenant… (Il leur souffle à la figure, ils se réveillent.)
Là, débrouillez-vous.
(Il sort à gauche.)


Francine (après un temps, toujours à la table)
Oh ! que j'ai chaud !

Boriquet
C'est drôle, moi aussi.

Francine
Je ne comprends pas ce qui a pu me mettre dans cet état-là.

Boriquet
Moi non plus !

Autres textes de Georges Feydeau

Un fil à la patte

"Un fil à la patte" est une comédie en trois actes de Georges Feydeau. Elle raconte l'histoire de Fernand de Bois d'Enghien, un homme qui souhaite rompre avec sa maîtresse,...

Un bain de ménage

"Un bain de ménage" est une pièce en un acte de Georges Feydeau. Elle se déroule dans un vestibule où une baignoire est installée. La pièce commence avec Adélaïde, la...

Tailleur pour dames

(Au lever du rideau, la scène est vide.)(Il fait à peine jour. Étienne entre par la porte de droite, deuxième plan.)(Il tient un balai, un plumeau, une serviette, tout ce...

Séance de nuit

(JOSEPH PUIS RIGOLIN ET EMILIE BAMBOCHE Au lever du rideau, Joseph achève de mettre le couvert. Par la porte du fond, qui est entr'ouverte, et donne sur le hall où...

Par la fenêtre

Un salon élégant. Au fond, une porte donnant sur un vestibule : à gauche, premier plan, une fenêtre ; — à droite, second plan, une cheminée, surmontée d'une glace ; ...

TextesLibres.fr

Bienvenue sur notre site, qui propose une vaste sélection de textes de littérature française libres de droit et gratuits. Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos lecteurs l'accès à des œuvres littéraires importantes et intéressantes sans aucun coût.

Sur notre site, vous trouverez des œuvres de grands écrivains français, allant de la littérature classique à la littérature contemporaine. Nous avons des romans, des poèmes, des pièces de théâtre, des essais et bien plus encore. Nous avons également des textes dans divers genres, y compris la science-fiction, la fantasy, le drame et le suspense.

Nous sommes convaincus que la littérature est une source de savoir et de plaisir pour tous, et nous sommes heureux de pouvoir offrir un accès gratuit à ces œuvres. Nous espérons que vous apprécierez la littérature française que nous proposons sur notre site, et nous vous invitons à découvrir les textes qui s'y trouvent.


Les auteurs


Les catégories

TextesLibres.fr

Médiawix © 2024