Scène IX



(Les acteurs précédents, MONSIEUR LORMEAU, MONSIEUR DERVAL)

MONSIEUR LORMEAU
Madame, voici Monsieur Derval que je vous présente. On ne peut rien ajouter à l'empressement qu'il avait de vous voir.

MONSIEUR DERVAL
Je sens bien que j'en aurai encore davantage.

MADAME LA THIBAUDIÈRE
Vous êtes bien galant, Monsieur… Des sièges à ces Messieurs.

MONSIEUR DERVAL
Mais, Madame, ne prenons-nous pas mal notre temps ? je vois que vous tenez une lettre, qui demande peut-être une réponse prompte.

MADAME LA THIBAUDIÈRE
J'avoue que j'allais écrire.

MONSIEUR DERVAL
Nous ne voulons point vous gêner, Madame. (À Monsieur Lormeau.)
Sortons, Monsieur ; nous reviendrons.

MONSIEUR LORMEAU
S'il s'agit de répondre à des nouvelles de province, le courrier ne part que demain.

MADAME LA THIBAUDIÈRE
Non, c'est un billet doux, que je viens de recevoir, mais qui est extrêmement léger et joli ; et Monsieur, qui est de Paris, sait bien qu'il faut y répondre.

MONSIEUR LORMEAU
Un billet doux, Madame ! vous plaisantez ; vous ne vous en vanteriez pas.

MADAME LA THIBAUDIÈRE (, riant.)
Hé, hé, hé… vous voilà donc bien épouvanté, notre cher parent ? je ne le dis point pour m'en vanter non plus : je le dis comme une aventure toute simple et dont une femme du monde ne fait point mystère ; demandez à Monsieur. (Elle rit.)
Hé, hé, hé…
(Madame Lépine rit à part.)

CATHOS ( rit haut.)
Hé, hé, hé…

MONSIEUR DERVAL
Madame est la maîtresse de ses actions.

MADAME LA THIBAUDIÈRE
Oh ! je vous avertis que Monsieur Lormeau n'entend point raillerie là-dessus.

MONSIEUR LORMEAU
Dès qu'il ne s'agit que d'en badiner, à la bonne heure ! mais je craignais que ce fût quelque jeune étourdi qui eût eu l'impertinence de vous écrire.

MADAME LA THIBAUDIÈRE
Ah ! s'il vous faut un Caton, ce n'en est pas un. C'est un étourdi, j'en conviens ; et s'il ne l'était pas, qu'en ferait-on ?

MONSIEUR LORMEAU
Vous ne songez pas, Madame, que ce billet doux peut inquiéter Monsieur Derval.

MADAME LA THIBAUDIÈRE (, riant.)
Hé, hé, hé ! de quelle inquiétude provinciale nous parlez-vous là ? Tâchez donc de n'être plus si neuf. Monsieur en veut à ma main, et le Chevalier ne poursuit que mon cœur ; ce sont deux choses différentes, et qui n'ont point de rapport.

MONSIEUR DERVAL
Je me trouverais cependant fort à plaindre, si le cœur ne suivait pas la main.

MADAME LA THIBAUDIÈRE
Vraiment, il faudra bien qu'il la suive ; il n'y manquera pas : mais je pense entre nous que ce n'est pas là le plus grand de vos soucis, Monsieur, et que nous ne nous chicanerons pas là-dessus ; nous savons bien que le cœur est une espèce de hors-d'œuvre dans le mariage.

MONSIEUR LORMEAU (, à part.)
Que veut-elle dire avec son hors-d'œuvre ? (Se levant.)
Ce ne serait pas trop là mon sentiment, mais nous retenons Madame qui veut écrire, Monsieur ; et nous aurons l'honneur de la revoir.

MADAME LA THIBAUDIÈRE
Quand il vous plaira, Monsieur.

MONSIEUR DERVAL (, à Monsieur Lormeau, à part.)
Quelqu'un abuse de la crédulité de votre parente.

MONSIEUR LORMEAU (, à part, à Madame de La Thibaudière.)
On vous a renversé l'esprit, cousine.
(Ils s'en vont.)

MADAME LA THIBAUDIÈRE (, riant, et à part à Monsieur Lormeau qui sort.)
Croyez-vous ? hé, hé, hé… (Et quand ils sont partis.)
Monsieur Lormeau n'en revient point !

Autres textes de Marivaux

La Surprise de l'Amour

(PIERRE, JACQUELINE.)PIERRETiens, Jacquelaine, t'as une himeur qui me fâche. Pargué ! encore faut-il dire queuque parole d'amiquié aux gens.JACQUELINEMais qu'est-ce qu'il te faut donc ? Tu me veux pour ta...

La Seconde Surprise de l'amour

(LA MARQUISE, LISETTE.)(La Marquise entre tristement sur la scène ; Lisette la suit sans qu'elle le sache.)La Marquise (s'arrêtant et soupirant.)Ah !Lisette (derrière elle.)Ah !La MarquiseQu'est-ce que j'entends là ?...

La Réunion des Amours

(L'AMOUR, qui entre d'un côté, CUPIDON, de l'autre.)CUPIDON (, à part.)Que vois-je ? Qui est-ce qui a l'audace de porter comme moi un carquois et des flèches ?L'AMOUR (, à...

La mère confidente

(DORANTE, LISETTE.)DORANTEQuoi ! vous venez sans Angélique, Lisette ?LISETTEElle arrivera bientôt ; elle est avec sa mère : je lui ai dit que j'allais toujours devant, et je ne me...

La Méprise

FRONTIN, ERGASTE.La scène est dans un jardin.FRONTINJe vous dis, Monsieur, que je l'attends ici, je vous dis qu'elle s'y rendra, que j'en suis sûr, et que j'y compte comme si...

TextesLibres.fr

Bienvenue sur notre site, qui propose une vaste sélection de textes de littérature française libres de droit et gratuits. Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos lecteurs l'accès à des œuvres littéraires importantes et intéressantes sans aucun coût.

Sur notre site, vous trouverez des œuvres de grands écrivains français, allant de la littérature classique à la littérature contemporaine. Nous avons des romans, des poèmes, des pièces de théâtre, des essais et bien plus encore. Nous avons également des textes dans divers genres, y compris la science-fiction, la fantasy, le drame et le suspense.

Nous sommes convaincus que la littérature est une source de savoir et de plaisir pour tous, et nous sommes heureux de pouvoir offrir un accès gratuit à ces œuvres. Nous espérons que vous apprécierez la littérature française que nous proposons sur notre site, et nous vous invitons à découvrir les textes qui s'y trouvent.


Les auteurs


Les catégories

TextesLibres.fr

Médiawix © 2024